5 astuces pour s’habituer aux cosmétiques solides

Ou comment s’accoutumer aux cosmétiques solides lorsqu’on utilise les versions liquides depuis toujours ? 

Le marché des cosmétiques solides se développe progressivement. Ce phénomène séduit évidemment les apprentis zéro déchet que nous sommes. En effet, les cosmétiques solides ne nécessitent pas d’emballage et nous permettent donc d’éviter une quantité astronomique de bouteilles et tubes en plastique. Shampoing, dentifrice, déodorant, soin… aujourd’hui, on peut trouver beaucoup de nos produits cosmétiques habituels en version solide et naturelle. Cependant, sauter le pas peut être déstabilisant car ils ne s’utilisent pas de la même façon que les versions liquides et bousculent nos habitudes cosmétiques. Voici donc quelques conseils pour réussir sa transition des cosmétiques liquides aux cosmétiques solides et naturels (attention, les cosmétiques solides ne sont pas forcément naturels, jetez un oeil aux compo).

1 – Trouver les produits qui vous correspondent

Comme pour les cosmétiques liquides, les cosmétiques solides se déclinent en fonction des composantes, selon le type de peau (normale, mixte, sèche, grasse) et de cheveux (fin, épais…) ou encore selon l’effet escompté (éclat/brillance, hydratation/réparation, jeunesse/vitalité etc).

Veillez donc à choisir un produit adapté ou des ingrédients qui vous conviennent si vous voulez les réaliser vous-même. Dans ce milieu, la transparence est normalement de mise (je parle des cosmétiques naturels, pas des conventionnels qui font du greenwashing) et les e-shops des marques sont plutôt pédagogiques. En magasin, n’hésitez pas à demander conseil si vous avez un doute.

2 – Vous laisser un temps d’adaptation

Comme tout changement, le passage aux cosmétiques naturels solides nécessite un temps d’adaptation. Votre corps est habitué à un produit, il faut donc le temps qu’il se fasse à une nouveauté, surtout lorsque vous passez des cosmétiques conventionnels aux cosmétiques naturels.

Votre peau peut présenter des réactions telles que des rougeurs ou des boutons, devenir sèche ou grasse. C’est ce qu’on appelle « l’effet rebond ». Celui-ci peut se produire immédiatement après la transition ou quelques semaines après. Pas de panique : tout le monde n’est pas touché et ça passe ! Pour faire simple, avec les cosmétiques conventionnels, votre peau est en mode passive car les produits agissent comme un film de « protection » en surface de la peau, elle n’a donc plus besoin de produire du sébum. Avec les cosmétiques naturels, la peau va redevenir active. Il y aura donc un moment de déséquilibre lors du passage de l’un à l’autre. Si l’effet rebond vous arrive, dites vous que c’est pour un meilleur ensuite !

3 – Prendre en main

Lorsqu’on passe aux cosmétiques solides, il faut oublier ses a priori (« comment ça, ça mousse moins ?! ») et être prêt à changer sa gestuelle habituelle. En effet, ils ne s’utilisent pas tout à fait comme les cosmétiques liquides. Il faut apprendre à s’en servir, mais rassurez-vous, ce n’est pas bien compliqué.

Si vous choisissez un déodorant solide par exemple, vous devrez l’humidifier avant de le passer sous les aisselles. Pour un dentifrice, vous frotterez votre brosse à dents au lieu de disposer une pâte sur cette dernière. Enfin, pour un shampoing, vous le ferez mousser dans vos mains avant de le passer sur vos cheveux.

4 – Bien conserver

« Est-ce vraiment hygiénique ? ». Voilà la question qui freinait mon passage aux solides. Je ne suis pas vraiment du genre maniaque, mais je me disais qu’en se « frottant » quotidiennement à ces différents pains, ceux-ci pouvaient potentiellement regorger de microbes. Après quelques recherches, j’ai appris que les bactéries se développent en milieu aqueux. Or, les cosmétiques solides ne contiennent pas d’eau. Ils sont donc tout à fait sains. CQFD.

Pour garantir cette hygiène irréprochable, après chaque utilisation, je rince le produit et je le dispose dans un porte-savon ou un bocal en verre pour le faire sécher. Je préfère les sortir de la douche afin d’éviter l’humidité (et puis je déteste quand un savon colle au porte-savon parce qu’il est resté humide, pas vous ?).

4 – Profiter des atouts immédiats

Si votre peau peut mettre quelques temps à ressentir les bienfaits du passage aux cosmétiques solides naturels (voir « effet rebond »), d’autres avantages sont eux immédiats. Voici mon top 3 :
La durée de vie : un cosmétique solide équivaut généralement à 2 voire 3 cosmétiques liquides, il faut donc en racheter moins souvent (ce qui compense le prix unitaire initial plus élevé).
Le côté concentré : un cosmétique solide naturel est comme concentré car il ne contient ni eau, ni conservateur normalement. Vous en utilisez donc moins et moins souvent car il est plus efficace. C’est parfait pour ceux qui souhaitent espacer les shampoings par exemple.
La forme compacte : les cosmétiques solides sont moins encombrants dans la salle de bains (c’est plus joli d’ailleurs non?) et surtout plus faciles à transporter. Pas de risque que la bouteille de shampoing s’ouvre en ruinant toute votre valise au passage.

Et vous, vous utilisez des cosmétiques solides ? En êtes-vous convaincu ?