Pourquoi faire ses cosmétiques maison ?

Ou 5 bonnes raisons de s’essayer aux cosmétiques homemade.

Il y a peu de temps de cela, les placards et tiroirs de notre salle de bains débordaient : de crèmes en tous genres, de diverses nuances de rouge à lèvres, de produits jamais ouverts, voire même d’échantillons vieux de plusieurs années. Avec eux, on pouvait tout infliger à nos corps : dépiler, décolorer, décaper… même l’empêcher de transpirer. Les points communs à ce joli bazar ? Des compositions souvent obscures, des emballages toujours en plastique et une efficacité rarement vérifiée. A vrai dire, je ne m’étais jamais posée la question de l’efficacité et croyais aveuglement au rêve que m’envoyait le packaging. Est-ce que ma crème hydratante m’hydrate vraiment ? Evidemment puisque je n’ai pas la peau sèche… mais l’hydratation est-elle réelle ou superflue ? Est-ce que mon rouge à lèvres colore mes lèvres ? Manifestement oui… mais me fait-il uniquement du bien ?

Ces interrogations me sont venues après la lecture d’un hors-série du magazine 60 Millions de Consommateurs sur les cosmétiques dans lequel 150 produits étaient passés au crible. La plupart des produits que nous consommions se sont avérés, selon l’étude, à bannir de la salle de bains. Nous avons donc essayé de consommer des cosmétiques plus bio, en prêtant attention aux différents labels, plus encore avec l’arrivée du bébé. Cependant, avec nos rythmes de vie effrénés, ce n’était pas vraiment notre priorité. Ce n’est que cette année, en 2019, que j’ai pris cette bonne résolution : fabriquer nos propres cosmétiques pas à pas. A chaque fois qu’un produit industriel est terminé, je cherche à le fabriquer de façon naturelle dans la mesure du possible et m’adapte ensuite selon l’expérience que j’en retire.  Voici pourquoi :

1. Pour connaître chaque détail de la composition

Fini les listes d’ingrédients incompréhensibles à n’en plus finir. Avec la cosmétique homemade, je sais exactement quel ingrédient j’incorpore dans la composition et pourquoi. En effet, si vous assistez à des ateliers ou choisissez les bons livres et sites pour vous lancer, on vous explique généralement le pourquoi du comment de la formulation et les atouts de tel ou tel ingrédient… et ça c’est rassurant ! Par ailleurs, les matières premières utilisées sont de qualité, issues des végétaux et non de la pétrochimie.

2. Pour pouvoir personnaliser les formulations

Ce que j’adore avec la cosmétique homemade, c’est le fait de pouvoir vraiment personnaliser les produits, contrairement aux produits formatés que nous avions l’habitude de consommer. Selon mon type de peau, mon mode de vie, et mes envies de texture et d’odeur, je peux privilégier telle huile, tel hydrolat ou telle argile… Je peux aussi expérimenter les ingrédients qui me correspondent le plus afin d’élaborer ma crème, mon sérum, mon gel… vraiment sur-mesure.

3. Pour être plus green !

liniment-faitmaison.jpg
Les déchets sont réduits puisque je réutilise les contenants. Une fois qu’un produit est fini, je ne jette pas le pot ou le flacon à la poubelle mais le remplis de nouveau avec une nouvelle création dans une démarche zéro déchet. Mieux encore, les cosmétiques solides ne demandent même pas de contenant. Les matières premières sont certes emballées (et j’espère que le vrac va se développer à ce niveau là), mais elles servent généralement plusieurs fois. Par exemple, pour faire une crème de 50ml, il faut en moyenne 30gr. d’hydrolat alors que les hydrolats sont de façon générale vendus dans des bouteilles de 200ml.

4. Pour être « cruelty free » !

C’est évident mais quand même : je ne teste pas les produits sur mon animal de compagnie (ni sur aucun autre animal d’ailleurs). Même si la réglementation européenne interdit officiellement depuis 2013 la vente de produits testés sur le animaux, certains tests perdurent toujours…

5. Pour le rapport qualité/prix ?

L’investissement en matériel de base est minime : bols, casserole, fouet, bécher, cuillères… je me suis équipée pour 30 euros environ. Ce matériel, en acier inoxydable, n’a clairement pas besoin d’être renouvelé fréquemment. Concernant les ingrédients de base, les prix varient selon l’huile, l’argile, l’hydrolat… et restent abordables. Plusieurs contenances sont généralement proposées selon qu’il s’agisse d’un ingrédient que vous utilisez fréquemment ou occasionnellement afin de réaliser l’achat le plus juste. Bref, le rapport qualité/prix est intéressant, surtout si on compare à certains produits dont c’est le marketing qui alourdit la facture.

BONUS : 6. Pour le côté ludique

Ce n’est pas un avis très objectif car j’adore fabriquer mes propres cosmétiques. C’est entre le laboratoire et la cuisine pour moi, entre rigueur et créativité. Cependant, je peux comprendre que ce ne soit pas forcément le cas de tout le monde, car oui cela demande tout de même un peu d’implication et de temps pour faire les choses correctement.

Si vous êtes intéressé par le homemade et avez peur de vous lancer seul, je vous conseille de participer à un atelier pour qu’un professionnel vous explique les bases de vive voix ou encore d’utiliser un kit de cosmétique homemade qui sont généralement plutôt bien expliqués. Bien sûr, je vous livrerai aussi mon expérience ici ! Enfin, si vous n’êtes pas du tout manuel/n’avez pas envie/n’avez pas le temps, mais vous intéressez quand même à ce que vous mettez sur votre peau (je pense que oui si vous avez lu jusqu’ici), il existe de très jolies marques de cosmétiques naturels dont j’aurais l’occasion de vous parler plus longuement.

Et vous ? Vous fabriquez vos cosmétiques, vous avez déjà essayé, vous aimeriez ? Dites-moi tout !